INFO NÉGO no.10 : Point de presse de M.Legault

3 mai 2021

Suite à la rencontre entre le premier ministre et les organisations syndicales du Québec plusieurs d’entre vous se questionnent par rapport à « l’offre » de M.Legault lors de son point de presse de dimanche dernier. Nous tenons à clarifier que la rencontre avec les syndicats était plutôt une rencontre annuelle qui se fait généralement après la fête des travailleuses et des travailleurs du 1e mai. Ce n’était donc pas à la base une rencontre principalement sur la négociation.

Le gouvernement n’annonce pas une nouvelle offre, il ne fait qu’exposer de nouveau son ancienne offre d’avril dernier. De notre point de vue, ce point de presse n’était que de la poudre aux yeux. Le gouvernement ne donne toujours pas de mandats aux tables de négociation.

Rappelons que cette offre d’avril dernier fut refusée par la CSQ en instance nationale puisqu’elle ne répondait pas aux nombreux besoins pour l’amélioration de nos conditions de travail voir l’INFO NÉGO no.9 sur notre site www.ssso.lacsq.org  dans la section NÉGO.

Il est normal que le gouvernement fasse plusieurs offres lors d’une négociation. Cependant, pour qu’une offre soit considérée comme une entente de principe pour être soumise à un vote localement par les membres, elle doit être acceptée comme une offre valide en premier lieu par les instances de négociation nationales de la CSQ et de votre Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS). 

Rappelons que jusqu’à maintenant après des dizaines de rencontres avec la partie patronale, aucune offre du gouvernement n’était satisfaisante au point d’être acceptée comme une entente de principe valable aux différentes instances nationales de négociation de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ainsi que de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS).

Dès qu’une entente de principe sera faite, elle vous sera présentée en Assemblée générale localement pour vous permettre de vous prononcer sur cette dernière. Nous diffuserons ces informations via nos canaux d’informations habituels (Facebook, site-web, babillard, délégués).

D’ici une entente de principe, la mobilisation de tous les membres sera importante. La journée de grève du 4 mai 2021 est l’expression ultime de nos revendications pour des meilleurs conditions de travail. L’expertise du soutien scolaire est indéniable, le gouvernement doit valoriser nos corps d’emploi. Le gouvernement est responsable de l’immobilisme aux tables de négociation. C’est à lui de donner des mandats et de faire débloquer les choses. La balle est dans son camp.  

 

Faut que ça change maintenant !

Pour l’équipe syndicale

 

Simon Dostie-Cormier

Président, SSSO.